.

Acide Chlorhydrique 30/32%

40,68 €TTC 33.9HT
Volume
  • Bidon de 5L
  • Bidon de 20L
  • Fut de 200L
Quantité

Chemical Center spécialiste de la vente en ligne de produits chimiques, vous propose d’acheter de l'Acide Chlorhydrique 30/32 % sous différents formats. Vous trouverez sur Chemical Center, des produits d’une qualité professionnelle aux meilleurs prix du Web avec une livraison rapide.

Qu’est-ce que l’acide chlorhydrique ?

L’acide chlorhydrique ou muriatique est une solution aqueuse de chlorure d’hydrogène. Il se présente le plus souvent sous la forme d’un liquide incolore, et a eu forte odeur âcre et piquante très distinctive. Quand il est concentré, il s’avère extrêmement abrasif et produit une fumée toxique. Il doit être manié avec précaution dans ce cas-là. Mais quand il est moyennement concentré, il est stable.

L’acide chlorhydrique peut être utilisé sous d’autres formes. Sous la forme gazeuse, il est quand même suffocant, mais facilement liquéfiable. Sous la forme soluble, il est présent dans certains solvants organiques et solvants minéraux (acétone, méthanol, acide acétique…). Sa dissolution dans l’eau provoque de forts dégagements de chaleur

C’est un acide naturellement présent dans l’estomac. Il est secrété par les cellules de sa muqueuse. C’est le principal constituant des acides gastriques. Il joue un rôle initial dans la digestion des protéines.

Quelle est la composition de l’acide chlorhydrique et sa formule ?

Connu, aussi, sous le nom d’Aqueous Hydrogen Chloride. Il fait partie de la famille des Acides Minéraux.

  • Composition : chlorure d’hydrogène et eau
  • Formule moléculaire : HCl
  • Dissocié en ions H3O+ et Cl-

Comment obtenir de l’acide chlorhydrique ?

L’acide chlorhydrique est obtenu grâce à la chloration de composés organiques.

Il peut être synthétisé par combustion du dichlore (Cl2) dans du dihydrogène (H2).

La réaction entre le bisphénol A et le phosgène, COCl2, permet aussi de l’obtenir.

Il est fabriqué dans des chalumeaux, dans une flamme atteignant les 2 000 °C.

Dans quels domaines l’acide chlorhydrique est-il utilisé ?

Usage industriel

Dans l’industrie chimique et pharmaceutique

Déjà très utilisé depuis les débuts de la chimie, l’acide chlorhydrique est aujourd’hui encore un acide fort couramment utilisé comme réactif analytique, agent d’hydrolyse et catalyseur. Il est utilisé pour préparer des sels dits chlorures. Dans le secteur pharmaceutique, il agit comme contrôleur de pH, catalyseur de synthèse ou comme agent réducteur (dans la production de l’acide ascorbique). Il est très utilisé aussi dans la fabrication des engrais.

Dans l’industrie métallurgique

Il est principalement utilisé pour le décapage des métaux, dont l’acier. Par le décapage, le fer s’oxyde et la calamine — la croûte au niveau de la surface de l’acier — est éliminée. Outre le décapage, il sert pour le nettoyage, le désétamage et le détartrage du métal, par exemple pour enlever la rouille.

Dans l’industrie pétrolière

Dans l’exploitation des gisements de pétrole, il est utilisé pour dissoudre les roches. Leur acidification les rend plus poreuses et perméables, stimulant ainsi le flux de pétrole brut. Son extraction en est rendue plus facile. C’est le procédé d’acidification des puits de pétrole.

Dans l’industrie agroalimentaire

On le trouve également dans la production d’édulcorants artificiels, acide citrique ou d’additifs alimentaires. Il permet d’obtenir les sirops de maïs. Et ce non comme composant direct, mais comme catalyseur des réactions intermédiaires jusqu’à obtention des produits finaux. Il est aussi utilisé pour la transformation alimentaire, en l’occurrence la production de la sauce soja. Dans d’autres cas, il entre dans la composition de certains aliments, telles les sauces, les jus de légume pour les acidifier.Il sert également dans la production de la gélatine.

Dans la menuiserie et autres petits métiers

Il est utilisé pour dissoudre la colle, le vernis, les peintures, le chewing-gum. Il élimine efficacement les traces de feutre indélébile ou d’encre sur le sol, le cuir, les murs, et les tissus. Il donne également un air neuf au marbre, aux pierres tombales. Dans la construction de bâtiments : on l’utilise comme décapant de fin de chantier, pour laisser un fini impeccable aux carreaux, étaux, sols. On le trouve dans les produits d’entretien de piscine et de bassins. Dans la plasturgie, c’est un précurseur du chlorure de vinyle, servant à fabriquer le PVC. On l’utilise aussi dans l’industrie photographique.

Où acheter de l’acide chlorhydrique pour l’usage industriel

L’achat de l’acide chlorhydrique se fait en général auprès des fournisseurs spécialisés, qui proposent leur produit en boutique physique ou sur la toile. En général, il s’achète sous forme liquide dans des bidons de 1 L, 5 L ou 20 L.Chemical.center vous propose de l’acheter sous plusieurs variantes : Acide Chlorhydrique 80% ALIM ou Acide acétique 80% classique. Ces articles sont proposés en 3 formats : bidon de 5 L, de 20 Let même fut de 200 L.

Usage domestique

L’acide chlorhydrique est très utilisé dans les tâches ménagères. On le trouve souvent dans la composition de produits détergents et de nettoyage, notamment dans les gels nettoyants WC ou les déboucheurs. À l’état « brut », son utilisation à la maison requiert le port de gants en latex et de lunettes de sécurité. Mais surtout, il doit être suffisamment dilué et ne doit en aucun cas être mélangé à l’eau de Javel, sous risque d’émanations toxiques. L’acide chlorhydrique peut être acheté en pharmacie, en droguerie, sous forme de granulés, de poudre, de liquide. On peut en trouver également en grande surface.

Dans quelles tâches l’utiliser :

  • Détartrage des équipements sanitaires (cuvettes des WC, lavabo, bidet, douche, etc.)
  • Élimination des dépôts de calcaire sur ces équipements, dans les tuyaux PVC,
  • Désodorisation et désinfection des toilettes et des tuyaux
  • Dégraissage et décapage de la lessive et du carrelage
  • Débouchage des toilettes

Comment manipuler et utiliser l’acide chlorhydrique ?

Avant toute chose, assurez-vous que l’endroit dans lequel vous allez utiliser l’acide chlorhydrique soit bien ventilé. Portez également tout l’équipement nécessaire et ayez à proximité le matériel de premier secours.

L’acide chlorhydrique se mélange avec de l’eau : ajouter l’acide dans l’eau. Déversez très prudemment la quantité d’acide voulue dans le volume d’eau correspondante, pour éviter les éclaboussures, même en gouttelettes. Replacez le couvercle du contenant. Il faut le garder hermétiquement fermé s’il n’est pas utilisé.

Quelles précautions prendre pour l’utilisation de l’acide chlorhydrique ?

Quand il est fortement concentré, l’acide chlorhydrique doit être manipulé avec beaucoup de prudence. À son contact ou après inhalation d’émanations, de graves dommages irréversibles peuvent apparaître.

Pour en minimiser les conséquences, il est conseillé de se munir d’un équipement de protection individuel. Dans certains cas, lunettes de sécurité et gants vont suffire. Dans d’autres, surtout dans des conditions de travail spécifiques, il sera nécessaire de couvrir l’intégralité du corps avec une tenue spéciale. Elle sera constituée de bottes, de pantalons, de combinaisons à manches longues, de gants, d’un masque pour protection respiratoire ou d’une visière de protection.

Dans les industries utilisant abondamment le composé, le personnel doit avoir à sa disposition des installations appropriées telles que des douches, des systèmes de lave-œil, etc. Les employés doivent aussi être informés sur les risques d’expositions à l’acide chlorhydrique et sur les moyens de préventions.

Avant toute utilisation du composé, ou d’un produit à base du composé, veillez à lire précautionneusement les notices d’emplois, de stockage et les étiquettes qui l’accompagnent.

Comment conserver l’acide chlorhydrique ?

Il doit être conservé dans un récipient hermétique anti corrosif, munis d’un dispositif anti débordement. Vous pouvez également l’entreposer dans un endroit à accès restreint. Des indications ou panneaux doivent figurer à l’entrée de son lieu de stockage. De préférence, l’espace doit être sec, frais — loin des sources de chaleur, sombres —loin des sources de lumière ou des rayons du soleil, bien aéré, mais ni trop ventilé, ni trop confit. L’endroit doit être muni d’un système de canalisation, en cas de liquides déversés. Et surtout, ne le conservez pas avec des métaux et de l’eau à proximité, pour éviter les risques d’incendie ou d’explosion. Ne mettez pas dans un même endroit acide chlorhydrique et matières inflammables ou des matières dites incompatibles (bases fortes ou agents réducteurs), qui provoqueraient avec l’acide des quantités de chaleur importantes.

Quels sont les risques ou les dangers de l’acide chlorhydrique ?

L’acide chlorhydrique est très corrosif. La gravité des dommages qu’il provoque dépend de sa concentration et de la durée de l’exposition.

Les risques aigus, suite à une exposition brève à l’acide chlorhydrique

Pour les yeux : les brouillards du composé peuvent provoquer des irritations immédiates et des rougeurs. Des larmoiements s’ensuivent. Ils peuvent même entraîner une baisse de la vision, voire la cécité. Le contact direct va avoir les mêmes effets, avec de plus grands risques de cécité.

Pour la peau : les éclaboussures du liquide entraînent des lésions caustiques sévères et des brûlures qui vont laisser des cicatrices permanentes.

Pour les voies respiratoires : de la fumée provoque d’abord des irritations de la gorge et maux, puis irritation des voies nasales. Il peut y avoir étouffement, troubles respiratoires, brûlures, ulcères des poumons.

Pour les voies digestives : ingérer de l’acide chlorhydrique peut provoquer différentes lésions. Celles-ci vont des brûlures buccales sévères, jusqu’aux perforations œsophagiennes et gastriques. Ces maux vont entraîner des vomissements sanglants ou des hémorragies digestives, une intoxication, une insuffisance rénale, ou encore un œdème laryngé, voire la mort.

Les risques chroniques, suite à une exposition prolongée à l’acide chlorhydrique

Plus le corps est exposé au composé sans mesure de précaution, plus il va subir des altérations. Au niveau buccal, on remarquera des irritations de la gencive et des érosions dentaires ; des maladies de la peau. Et au niveau des voies respiratoires : saignements du nez, ulcérations nasales, bronchites chroniques, œdème pulmonaire.

Autres dangers

L’utilisation de l’acide chlorhydrique en présence de l’eau produit un dégagement d’hydrogène. Cela peut provoquer des incendies ou des explosions, surtout à cause de son action corrosive sur les métaux.

100728 (20L) - 100724 (210L)

Téléchargement

FDS ACIDE CHLORHYDRIQUE 30-32%

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006

Téléchargement (1010.36k)